posté le 18-09-2013 à 21:20:11

Réorganisation du blog

Bonjour,

Comme plusieurs blogs c'est pas facile à gérer, je me recentre sur un seul.

Ceux qui veulent me suivre, peuvent le faire à l'adresse suivante.

 http://damienblog.vefblog.net/

Merci beaucoup pour vos visites, en espérant que certains de mes dessins vous plaisent !

  

 


Missives

 

1. website development company  le 25-09-2013 à 09:03:32  (maison)

Good article, Each and every point is good enough.Thanks for sharing with us your wisdom.

 
 
 
posté le 04-09-2013 à 12:24:18

Quelques cartes postales en attendant le livre sur la place à Nancy !

"Amour pour toujous" avec Anick à la couleur

Carte postale format 10 X 13

Copyright Damien

 

 

"Le danseur de Tango"

Copyright Damien

 

 

"Les garnements" avec Anick à la couleur

Copyright Damien

 

 

"Van Gogh"

Copyright Damien 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Missives

 

1. website design company  le 24-09-2013 à 18:11:08  (maison)

Your blogs and every other content is so entertaining and useful It makes me come back again.

 
 
 
posté le 26-12-2012 à 15:23:11

Quelques nouveautés

 

Pour en voir d'autres, rendez-vous sur mon autre blog :

http://damienblog.vefblog.net 

 


Missives

 
 
 
posté le 22-09-2012 à 17:28:24

En ce moment

Bonjour,

Voilà mes derniers dessins, je pense les faire en sérigraphie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juste un petit rappel, ces dessins ne sont pas libres de droits, si vous voulez vous en servir pour illustrer un article de votre blog ou autre, pensez à me prévenir et à mettre un lien vers mon blog, merci ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Missives

 
 
 
posté le 20-06-2012 à 14:28:45

Peut-être un prochain conte ?

 


Missives

 
 
 
posté le 16-06-2012 à 13:16:13

Livres en tête

 


Missives

 
 
 
posté le 16-06-2012 à 13:14:50

Asinus

 


Missives

 
 
 
 
 
posté le 16-06-2011 à 23:00:06

L'épicier

Après des mois de galère dans cette belle ville de Lutèce ( voir "le livre de la pauvreté et de la mort" de RM Rilke, ed. Actes Sud pour comprendre ce qu'est la vie dans les grandes villes) j'ai émigré en Lorraine. Les Lorrains sont des gens accueillants, humains et vivants. Dans un petit village près de nancy, l'ouverture d'une épicerie sert de prétexte à quelques dessins...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Missives

 
 
 
posté le 10-07-2008 à 18:38:10

Mon blog BD

 

 

 

J'ai 2 autres blogs un par là et l'autre par ici ....

Liens
Mon blog BD

 


Missives

 

1. Katanga  le 06-08-2008 à 22:55:28

salut
et du courage

2. tanagra  le 15-08-2008 à 02:20:52  (maison)

KIKOU
vous devez penser Anick et toi que je vous ai oublié...!! pas du tout mais j'ai été souffrante durant pas mal de temps et je me remets doucement...!

dès que tout ira bien je ferai à nouveau
mes petites histoires habituelles.

j'espère que vous allez bien et que vous avez passé de bonnes vacances.
bisous .... à vous deuxhttp://www.boosterdeblog.com/Tanagra

Nine

3. Katanga  le 28-08-2008 à 23:00:20

salut Damien
je SAIS que tu n'es pour rien , mais c'est bizarre car je n'arrive plus à travailler sur la page de anick c'est à dire que je commence pas ecrire un commentaire et tout se plante mais chez toi ou ooz cela marche apparemment
envoie lui un bonjour de ma part et aussi au dessinateur en herbe de ta famille
Merci pour le relais

4. Katanga  le 13-09-2008 à 20:22:29

bONSOIR
J AI PENSE A TOI ET AUSSI A ANICK
PORTEZ VOUS BIEN

5. ooz  le 21-10-2008 à 17:38:04

damien bonjour ♥ ♥ ♥
c'était pour te signaler la vidéo "l'argent-dette", de Paul Grignon, si tu ne l'as pas déjà vue.
Ici à Moulay Bousselham Royaume du Maroc, douceur de l'automne, brumes matinales, soleil encore bien sûr de lui, chaud sur la peau, et l'inlassable shuusshh de la mer

6. Katanga  le 04-11-2008 à 20:33:26

Tes tjrs là??

7. katanga  le 22-11-2008 à 16:05:36  (maison)

Bonsoir
Elle est partit de vef??
Quel dommage c'etait ma premiere amie ici et que j'ai d'ailleurs mis en premier sur mes favoris

8. TANAGRA  le 31-12-2008 à 16:15:33  (maison)

HELLO! DAMIEN
UNE VIEILLE POTE TE SOUHAITE



9. TANAGRA  le 16-01-2009 à 21:25:07  (maison)

kikou DAMIEN passe le bonjour à Anick,
je voudrai te mettre dans ma rubrique
LIVRES
as-tu une image à me passer pour cela ainsi que l'adresse et le nom de ta maison d'edition?
autre chose as tu edité un nouveau livre BD?
BONNE SOIREE
tanagra

10. bbilanjessy  le 28-03-2009 à 13:35:46  (maison)

imatoxmerci pour ton soutiens passe une tres belle apres midi , gros bibis a ce soir jessy et bb ilan

 
 
 
posté le 03-07-2008 à 23:06:54

La Marquise de Fualdes

 

La Marquise de Fualdès

Textes et dessins : Damien

 

 


... Hé,les gars, lorsque vous monterez au paradis, vous faites pas avoir par la femme à droite de la porte !!!

 

 

 

 

C'est la Marquise de Fualdes qui voyage avec ses valises ... pleines de chose dont elle ne peut se séparer ...

 

 

 

Elle fait l'article à St Pierre (celui qui porte les clés)

-Laisse moi entrer ! gémit-elle ... et je te donnerais le meilleur de moi-même !

St Pierre, lui regarde ailleurs !...

 

 

 

... Alors, elle essaye d'acheter ceux qui arrivent au paradis.

- psst ... psst !... Tu me laisse entrer avec toi, et je te laisse un bon cigare !...

 

 

 

... Mais les types sont tellement groggy après leur dernier voyage, qu'ils ne l'entendent même pas ...

 

 

 

... Alors, elle reste là, assise, comme une conne, sans voir le panneau au-dessus de la celeste porte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Missives

 

1. valbe  le 04-07-2008 à 17:36:00  (maison)

que dire, je suis toujours fan de ton humour, on oublie de regarder juste à côté de nous, quel dommage
A +

 
 
 
posté le 25-06-2008 à 00:51:00

Le veilleur de nuit

 

Le veilleur de nuit

 Texte et dessins : Damien

 

... Il est impossible que je sois différent de vous ...

 

 

  J'aspire moi aussi à la beauté ... Je voudrais cueillir le soleil dans mes mains.

 

 

 " Tu es trop sensible ! me dit ma mère. Tu avance dans le monde comme un gros bébé ..."

 

 

  J'ai dis: " Prenons les choses aux sérieux ... Laissons pousser notre moustache !"

 

 



 FAUX ! ! Pour avoir l'air sérieux, il faut porter de grandes lunettes, et avoir l'air un peu triste ...

 

 

 

  ... Loué soit le seigneur qui nous a donné de bonnes antennes !

 

 

  " Je connais des martiens qui habitent sur la terre. Je les appelle martiens, parce-qu'ils ne nous considèrent pas comme des êtres humains !"

 

 

  Le port de la casquette ne fait pas de nous des "débiles" ... On a de l'humour et on peut aussi vous renvoyer la balle !

 

Aux handicapés et à ceux qui les aiment.

Récit d'une nuit de garde dans un centre d'hébergement. 

 

 

 

 

 

 

 

 


Missives

 

1. sylvanamegalo  le 25-06-2008 à 15:19:46  (maison)

Bonjour,

Je viens de découvrir ce blog (après et sur celui de Tipierrot) et ses histoires. J'adore. Les dessins et les couleurs, le style flamboyant, l'humour. J'ai beaucoup ri en lisant La plume de l'ange. Tout est bien
bonne journée
sylvana

2. valbe  le 25-06-2008 à 18:58:23  (maison)

toujours aussi decapant, drole de vie gardien de nuit. merci pour tous ces dessin
@ tres vite

3. ciel23  le 26-06-2008 à 11:34:09  (maison)

Bravo, vos dessins sont très rafraîssants !

4. domangeevi  le 26-06-2008 à 14:32:42  (maison)

Coucou bon après midi
Image and video hosting by TinyPic

5. petit pois  le 25-09-2009 à 16:54:22  (maison)

bonjour et merci pour le commentaire sur mon blog ça me permet de découvrir celui-ci les dessins ci-dessus me plaisent beaucoup
et puis moi aussi j'aime les handicapés, les fous les malades, les sdf, les R et mistes, les gamins et les femmes poilues.... entre autres

 
 
 
posté le 14-06-2008 à 17:08:51

Histoire de Gérald Dupommeau

Histoire de Gerald Dupommeau
 
 Texte et dessins : Damien
 
 

 
Monsieur Dupommeau était de ces hommes pour lesquels le liquide pose un sérieux problème ! ...
 
 
 

 
Son caractère romantique l'obligeait à des effusions qui lui faisait du tord.
Dès qu'il déclarait sa flamme, il perdait les eaux !
 
 
 


 

 Cette particularité faisait les délices des femmes aux cheveux gras ... qui se présentaient en lui mimant la comédie de l'amour, un flacon de shampoing à la main !

 
 
 
 

 
Sensible à la beauté des architectures, il se mit à pleurer devant le Colisée, à Rome, noyant ainsi une bonne centaine de pigeons protégés !!
 
 
 
 

 
... mais c'est au café, qu'on profitait le plus honteusement de sa particularité :
Dès qu'il entrait dans un de ces bouges, il devait arroser le Pastis ! ...
 
 
 
 

 
Ô cruauté de l'âme humaine ! ...
... On retrouva un jour Dupommeau épuisé par une mission humanitaire en Afrique équatoriale ... Chargé de remplir les puits des villageois, il s'était donné trop généreusement ...
 
 
 
 

 
C'est son totem qu'on vénére désormais ... Dupommeau était un saint ... On le prie encore là-bas !!! ... 
 
 
 
 


Missives

 

1. sergio  le 17-06-2008 à 11:22:42  (maison)

bravo, une bonne mise en image, tu as beaucoup d'imagination, j'adore le totem^^

2. Amanyte  le 10-01-2009 à 16:33:36  (maison)

Excellent ... j'aime beaucoup ... continues

3. Beli77  le 15-09-2009 à 10:29:38

l'histoire, l'illustration, Bravo !!

 
 
 
posté le 08-06-2008 à 21:03:04

Plume d'ange

 
 
 
 
 
 
Plume d'ange : 1977
Paroles : Claude Nougaro
Musique : J.C. Vannier
Dessins : Damien
 
Vous voyez cette plume ?
Eh bien, c'est une plume ... d'ange.
Mais rassurez-vous, je ne vous demande pas de me croire, je ne vous demande plus.
Pourtant, écoutez encore une fois, une dernière fois, mon histoire.
 

Une nuit, je faisais un rêve désopilant quand je fus réveillé par un frisson de l'air.
J'ouvre les yeux, que vois-je ?
Dans l'obscurité de la chambre, des myriades d'étincelles ...
Elles s'en allaient rejoindre, par tourbillonnements magnétiques, un point situé devant mon lit.
Rapidement, de l'accumulation de ces flocons aimantés, phosphorescents, un corps se constituait.
 

Quand les derniers flocons eurent terminé leur course, un ange était là, devant moi, un ange réglementaire avec les grandes ailes de lait.
Comme une flêche d'un carquois, de son épaule il tire une plume, il me la tend et il me dit :
"C'est une plume d'ange. Je te la donne. Montre-la autour de toi. Qu'un seul être humain te croie et ce monde malheureux s'ouvrira au monde de la joie. 
Qu'un seul être humain te croie avec ta plume d'ange.
Adieu et souviens toi : la foi est plus belle que Dieu."
Et l'ange disparut laissant la plume entre mes doigts.
Dans le noir, je restai longtemps, illuminé, grelottant d'extase, lissant la plume, la respirant.

 
En ce temps-là, je vivais pour les seins somptueux d'une passion néfaste.
J'allume, je la réveille.
"Mon amour, mon amour, regarde cette plume... C'est une plume d'ange !
Oui ! un ange était là ... Il vient de me la donner ...
Oh ma chérie, tu me sais incapable de mensonge, de plaisanterie scabreuse ...
Mon amour, mon amour, il faut que tu me croies, et tu vas voir le ... monde !"
La belle, le visage obscurci de cheveux, d'araignées de sommeil, me répondit :
"Fous-moi la paix ... je voudrais dormir ... et cesse de fumer ton satané Népal !"
Elle me tourne le dos et merde !
 

Au petit matin, parmi les nègres des poubelles et les premiers pigeons, je filai chez mon ami le plus sûr.
Je montrais ma plume à l'Afrique, aux poubelles, et bien sûr, aux pigeons qui me firent des roues, des roucoulements de considération admirative.
Je sonne.
 

Voici mon ami André.
Posément, avec précision, je vidais mon sac biblique, mon oreiller céleste :
"Tu m'entends bien, André, qu'on me prenne au sérieux et l'humanité tout entière s'arrache de son orbite de malédiction guerroyante et funeste. 
A dégager ! Finies la souffrance, la sottise. La joie, la lumière débarquent !"
André se massait pensivement la tempe, il me fit un sourire ému, m'entraîna dans la cuisine et devant un café, m'expliqua que moi, sensible, moi, enclin au mysticisme sauvage, moi, devais reconsidérer cette apparition.
Le repos ... L'air de la campagne ... Avec les oiseaux précisément, les vrais !
 

Je me retrouve dans la rue grondante, tenaillant la plume dans ma poche.
Que dire ? Que faire ?
"Monsieur l'agent, regarder, c'est une plume d'ange."
Aussitôt les tonitruants troupeaux de bagnoles déjà hargneuses s'aplatissent.
Des hommes radieux en sortent, auréolés de leurs volants et s'embrassent en sanglottant.
Soyons sérieux !
Je marchais, je marchais, dévorant les visages. Celui-ci ? La petite dame ?
Et soudain l'idée m'envahit, évidente, éclatante ... Abandonnons les hommes !
Adressons-nous aux enfants ! Eux seuls savent que le foi est plus belle que Dieu.
Les enfants ... Oui, mais lequel ?
Je marchais toujours, je marchais encore.
Je ne regardais plus la gueule des passants hagards, mais, en moi, des guirlandes de visages d'enfants, mes chéris, mes féeriques, mes crédules me souriaient.
Je marchais, je volais ... Le vent de mes pas feuilletait Paris ...
Pages de pierres, de bitume, de pavés maintenant.
Ceux de la rue Saint-Vincent ... Les escaliers de Montmartre.
Je monte, je descends et me fige devant une école, rue du Mont-Cenis.
Quelques femmes attendaient la sortie des gosses.
 

Faussement paternel, j'attends aussi.
Les voilà.
Ils débouchent de la maternelle par fraîches bouffées, par bouillonements bariolés.
Mon regard papillonne de frimousses en minois, quêtant une révélation.
Sur le seuil de l'école, une petite fille s'est arrêtée.
Dans la vive lumière d'Avril, elle cligne ses petits yeux de jais, un peu bridés, un peu chinois et se les frotte vigoureusement.
Puis elle prend son cartable orange, tout rebondi de mathématiques modernes.
Alors j'ai suivi la boule brune et bouclée, gravissant derrière elle les escaliers de la butte.
A quelques cent mètres elle pénétra dans un immeuble.
 

Longtemps je suis resté là, me caressant les dents avec le bec de ma plume.
Le lendemain je revins à la sortie de l'école et le surlendemain et les jours qui suivirent.
Elle s'appelait Fanny. Mais je ne me décidais pas à l'aborder.
Et si je lui faisais peur avec ma bouche sêche, ma sueur sacrée, ma pâleur mortelle, vitale ?
Alors, qu'est-ce que je fais ? Je me tue ? Je l'avale, ma plume ?
Je la plante dans le cul somptueux de ma passion néfaste ?
Et puis un jeudi, je me suis dit : je lui dis.
Les poumons du printemps exhalaient leur première haleine de peste paradisiaque.
 

 
J'ai précipité mon pas, j'ai tendu ma main vers la tête frisée ...
Au moment où j'allais l'atteindre, sur ma propre épaule, une pesante main s'est abattue.
Je me retourne, ils étaient deux, ils empestaient le barreau : "Suivez-nous !"
 
 

 

Le commissariat.
Vous connaissez les commissariats ?
Les flics qui tapent le carton dans de la gauloise, du sandwich ...
Une couche de tabac, une couche de passage à tabac.
Le commissaire était bon enfant, il ne roulait pas les mécaniques, il roulait les R.
" Asseyez-vous. Il me semble déjà vous avoir vu quelque part, vous.
Alors comme ça on suit les petites filles ?
-Quitte à passer pour un détraqué, je vais vous expliquer, Monsieur, la véritable raison qui m'a fait approcher de cette enfant.
Je sors ma plume et j'y vais de mon couplet nosturne et miraculeux.
-Fanny, j'en suis certain, m'aurait cru. Les assassins, les polices, notre séculaire tennise de coup durs, tout ça, c'était fini, envolé !
-Voyons l'objet, me dit le commissaire.
D'entre mes doigts tremblants il saisit la plume sainte et la fit techniquement rouler devant un sourcil bonhomme.
-C'est de l'oie, ça ..., me dit-il, c'est pas de la colombe en tout cas. Ca y est j'ai trouvé, vous ressemblez étonnement à l'inspecteur Colombo.
-Monsieur, ce n'est pas de l'oie, c'est de l'ange, vous dis-je !
-Calmez-vous ! Calmez-vous ! Mais vous avouerez tout de même qu'une telle affirmation exige d'être appuyée par un minimum d'enquête, à défaut de preuve.
Enfin, ecoutez, vous allez patienter un instant. On va s'occuper de vous. Gentiment hein ? Gentiment."
 

On s'est occupé de moi, gentiment.
Entre deux électrochocs, je me balade dans le parc de la clinique psychiatrique où l'on m'héberge depuis un mois.
Parmi les siphonés qui s'ébattent ou s'abattent sur les aimables gazons, il est un être qui me fascine.
C'est un vieil homme, très beau, il se tend toujours immobile dans une allée du parc devant un cèdre du Liban.
Parfois, il tend lentement les bras et semble psalmodier un texte secret, sacré.
 

J'ai fini par m'approcher de lui, par lui adresser la parole.
Aujourd'hui nous sommes amis. C'est un type surprenant, un savant, un poète.
Vous dire qu'il sait tout, à tout connu, compris, appris, senti, perçu, percé, c'est peu dire.
De sa barbe massive, un peu verte, aux poils épais et tordus le verbe sort, calme et fruité, abreuvant un récit où toutes les mystiques, les musiques, les philosophies, les sciences humaines, les ésotérismes s'unissent, se rassemble pour se ressembler dans le puit étoilé de sa mémoire.
Dans ce puit de jouvence intellectuelle, sot, je descends, seau débordant de l'eau fraîche et limpide de l'intelligence alliée à l'amour, je remonte.
Parfois il se tait et me comtemple en souriant. Des plis de sa robe de bure, il sort des noix, de grosses noix qu'il brise d'un seul coup dans sa paume, crac ! pour me les offrir.
Maliciosus
Un jour où il me parle d'ornithologie comparée entre Olivier Messiaen et Charlie Parker, je ne l'écoute plus.
Un grand silence se fait en moi.
Mais cet homme dont l'ange t'a parlé, cet humain qui peut croire à ta plume, cet humain introuvable, eh bien, oui, c'est lui, il est là, devant toi !
Sans hésiter, je sors ma plume.
Les yeux mordorés lancent une étincelle.
Il examine la plume avec une acuité qui me fait frémir de la tête aux pieds.
"Quel beau spécimen de plume d'ange, vous avez là, mon ami.
-Alors vous me croyez ? Vous le savez !
-Parbleu, je vous crois. Le tuyau légèrement cannelé, la nacrure des barbes, on ne peut s'y méprendre. Je puis même ajouter qu'il s'agit d'une penne d'Angélus Maliciosus.
-Mais alors ! Puisqu'il est dit qu'un homme me croyant, le monde est sauvé ...
-Je vous arrête, ami. Je ne suis pas un homme.
-Vous n'êtes pas un homme ?
-Nullement, je suis un noyer.
-Vous vous êtes noyé ?
Non, je suis un noyer. L'arbre. Je suis un arbre."
 

Il y eut un frisson de l'air.
Se détachant de la cime du grand cèdre, un oiseau est venu se poser sur l'épaule du vieillard et je crus reconnaître, miniaturisé, l'ange malicieux qui m'avait visité.
Tous les trois, l'oiseau, le vieillard et moi, nous avons ri, nous avons ri longtemps, longtemps ...
Le fou rire, quoi !
Le fou rire ! 
 
 
 


Missives

 

1. version5  le 08-06-2008 à 21:50:59  (maison)

Merci de m'avoir prévenue de la publication de la "Plume d'ange".
Je ne connaissais pas ce texte que j'ai doublement apprécié par les illustrations, fort belles, qui l'accompagnent.
Moi ... je dis BRAVO.

A bientôt.

2. angielarousse  le 09-06-2008 à 09:48:06

le fond du blog est-ce un de tes dessins????
j'aime bien l'histoire de la plume d'ange!!!continuez car les histoires en logne font ravage!!!!
passez une agréable semaine et bisous

3. valbe  le 09-06-2008 à 13:00:08  (maison)

coucou, je viens de decouvrir plume d'ange, jolie manière de revisiter Nougaro,
Atres vite pour de nouvelles illustrations
Biz

4. prof83  le 09-06-2008 à 13:29:19  (maison)

Merci de votre visite sur mon blog.
Bonne journée.

5. lejardindhelene  le 09-06-2008 à 14:41:45  (maison)

J'aime beaucoup Nougaro mais je ne connaissais pas cette plume d'ange...Bravo !

6. TANAGRA  le 09-06-2008 à 15:33:32  (maison)

Très original ...!! et le texte de Nougaro
est superbe...!!!
Belle idée d'avoir illustré ce texte.
JC Vannier à fait la musique ...! un ancien copain je l'ai bien connu fut un temps...!! pfff c'est loin tout ça ...lol
je suis scotchée pas tes dessins trop bons
Bravo!!!

7. jareubi  le 09-06-2008 à 17:35:31  (maison)

Je trouve ça génial ce texte illustré... moi je tiens un journal intime illustré; je décrit un évènement qui m'a marqué dans un carnet, et j'y fais un dessin ou une petite bédé pour l'illustrer...(pour l'instant j'ai 96 dessins pour 117pages)
Mais je ne peux décement pas publier ça sur mon blog, car personne ne comprendrait si je n'expliquait pas l'évènement et j'ai pas envie de raconter ma vie intime sur internet...

8. philippine  le 09-06-2008 à 22:20:28  (maison)

bonjour, merci pour votre gentil commentaire ! bienvenue sur vefblog !

9. Rebelle  le 10-06-2008 à 10:17:20

salut.

Je trouve ton travail rafraîchissant, et de plus c'est reposent et plaisent a lire.

Jolie version.

10. bull  le 10-06-2008 à 18:39:13

cc mici pr t coms repass a l'occaz et a+

11. sergio  le 10-06-2008 à 19:23:47  (maison)

salut, merci de ton passage et de ton com, en tous cas exellente idée d'illustrer des paroles du grand Claude Nougaro, niveau dessin tu as vraiment ton propre style^^
c'est cool je suis content de trouver un collègue artiste sur vef, a bientôt! ciao!

12. mangadju  le 13-06-2008 à 16:05:51  (maison)

QUELLES ERREURS ???
Je ne connaissait pas ce texte j'ai bien aimé !!
a bientôt

 
 
 
posté le 05-06-2008 à 16:16:42

Petite histoire des tranchées


Pour m'empêcher de dessiner j'ai coupé ma main droite ... La nuit même, pendant que je dormais, un manche de bambou m'a poussé dans le poignet.

 

 

 

 

-Coupons la gauche ! me suis-je dit.

Et comme je la jetais dans les toilettes,

 

 

 

quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'un manche de pinceau avait remplacé l'auguste extrémité.

 

 

 

 

Allons soyons Samouraï jusqu'au bout des doigts : j'ai tranché net mon pied droit pour éloigner la tentation de peindre avec celui-ci.

 

 

 

 

 

 

 

 Aussitôt, c'est une palette de bois qui a remplacé l'instrument.

 

 

 

 

 

 

Quant au pied gauche j'allais m'en séparer quand une voix se fit entendre : garde-le tu pourras faire parti des nouveaux réalistes. J'en suis là à surveiller mon pied gauche ...

 

 

 

 

 

Il me suggère de repeindre les colonnes de Buren en blanc et noir au lieu de noir et blanc. 

C'est un fameux concept qui pourrait interesser Madame la Ministre de la (sous) culture.

Avis à la Ministre, je prends moins de 4 Millions d'Euros*.

 

 *Somme promise par Madame Christine Albanel à Monsieur Buren pour remettre en état ses "fameuses" colonnes, il est également en projet de le faire entrer à Versailles.

 

 


Missives

 

1. lejardindhelene  le 05-06-2008 à 16:28:28  (maison)

Longue route à ton nouveau blog ...Clin doeil1

2. celinez  le 05-06-2008 à 19:33:31  (maison)

Bienvenue

3. mimik  le 06-06-2008 à 11:55:42  (maison)

juste un tiit coucou .. je repasse plus tard.

4. brucehudson55  le 06-06-2008 à 22:53:30  (maison)

très sympa l'humeur de ton nouveau blog... à bientôt !!!

5. valbe  le 08-06-2008 à 10:38:45  (maison)

belle route à votre nouveau blog, j'adore vos images de fond. le style "crayon" des dessins.de vrai illustrations quoi...
impatiente de decouvrir la suite
@+

6. oozmama  le 11-06-2008 à 20:11:29  (maison)


Enfin vous êtes là !
ça me donne mon programme pour la fin d'après-midi :
1. me couper la tête et la jeter dans l'oued le plus proche
2. ne pas attendre de voir ce qui repousse à la place, nnoooooooonn !!!
3. demander à google ce que c'est que colonnes de Buren. Je suis aux portes du désert et ce n'est pas le nom du kebab cette fois-ci (comme à Astaffort, tu sais le kebab de Ben et Guylaine)
4. Action de grâces. On ne sait jamais ?
5. Acte de contrition, 20 pompes en disant "pourvu qu'ça dure la vie d'château", récitation du Coran à l'endroit et à l'envers, un café au lait avec 1 clope, et AU LIT.
Salut les Scribouilles + bizoux

7. katanga  le 11-06-2008 à 22:27:45  (maison)

Bonsoir Anick
Merci pour ta proposition
Parfois les mots comptent plus que les actes
Moi je te mets dans mes favoris pour vite popuvoir retrouver ton blog
Tu sais je n'attends rien en echange
C'est vrai que c'est toi qui a proposé mettre le mien dans tes favoris
Tu ne l'as pas encore fait mais cela m'a prouvé que tu suis ce que tu aimes et ce qui t'interesse
L'afrique cd'est ta racine que tu sois blanche européenne ou pas
Excuse le retard dans ma reponse a ta question mais surtout ne te sens pas obligée de faire de même (me mettre dans tes favoris) si tu n'en as plus envie, je ne t'en tiendrai pas rigueur
Alors dis moi comment se porte ton projet en centrafrique
Bonne soirée et c'est vraiment pro ce que tu fais de ton blog
Merci

8. cheap supras uk  le 24-06-2011 à 09:26:53  (maison)

dewwe

9. jeans clearance  le 25-06-2011 à 04:33:35  (maison)

nrtgh

10. cheap nike air max uk  le 25-06-2011 à 04:35:35  (maison)

ghfdsdf

11. dana ray  le 25-07-2011 à 00:09:11

Petite histoire des tranchées

Buy Articles

12. TTOUQUEDILLON  le 05-07-2013 à 01:34:24  (maison)

bien cette histoire et belle idée pour recycler cette merde à rayures que le commun des citoyens payent toujours la restauration ad vitam ...

13. Felt Notice Board  le 20-01-2014 à 14:08:17  (maison)

Great information...

Buy Chalkboards

14. B&B in Great Yarmouth  le 20-01-2014 à 14:10:07  (maison)

good info..

Bed and Breakfast Yarmouth

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article